MRC de Thérèse-de-Blainville

 

Une politique microrégionale intégrée de développement durable

Résumé

La MRC de Thérèse-De-Blainville a adopté en 2007 une Politique de développement durable. Cette dernière présente un large éventail de suggestions que chacune des sept villes composant la MRC (municipalité régionale de comté) pourra examiner et intégrer à son rythme dans sa planification territoriale afin d'offrir aux citoyens et aux citoyennes une meilleure qualité de vie tout en assurant la pérennité des milieux naturels et habités.

Le territoire de la MRC Retour au haut de page

Le territoire visé par la démarche est celui de la MRC de Thérèse-De Blainville, situé au sud-est des Basses-Laurentides et à l’intérieur de la Couronne Nord de la Communauté métropolitaine de Montréal. Il se compose des villes de Blainville, Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Sainte-Anne-des-Plaines et Sainte-Thérèse.

Source : Communauté métropolitaine de Montréal, Territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal, 2008

Source : Guay, Schéma d’aménagement et de développement de la MRC de Thérèse-De Blainville, 2005

Contexte socioéconomique Retour au haut de page

"Malgré tous les efforts déployés, l'équilibre entre nos activités humaines et l'environnement naturel n'est jamais assuré, ne serait-ce qu'en vertu des mutations constantes qui marquent l'évolution des rapports entre les gens, leurs activités économiques et leur environnement. Bref, le travail d'harmonisation n'est jamais achevé et sa réussite repose sur la constance et la qualité des efforts déployés." (extrait de la "Politique de développement durable", MRC de Thérèse-de Blainville, p.1)

La MRC de Thérèse-De Blainville possède une population de plus de 150 000 habitants et une densité d’environ 724 personnes/km². Elle connaît une forte croissance démographique. La perspective démographique est positive: une variation de + 28,5% est prévue entre 2006 à 2031. Sa population est relativement jeune et les familles y sont nombreuses. Les revenus et le niveau de scolarité y sont un peu plus élevés que la moyenne québécoise. Elle est également caractérisée par un haut taux d’emploi de la population active (79,5%) et un bas taux de chômage. Le revenu personnel disponible par habitant est de 30 322$ / annuel.

La MRC de Thérèse-De Blainville est formée de 7 municipalités ayant chacune des particularités locales complémentaires. En effet, la vocation de Sainte-Anne-des-Plaines est essentiellement agricole tandis que l’activité industrielle caractérise l’économie de Blainville, de Boisbriand et de Bois-des-Filion. Sainte-Thérèse constitue le pôle culturel et institutionnel de la MRC tandis que Rosemère se démarque par sa vocation commerciale et son cadre naturel de qualité. Si chacune de ses villes proposent un ensemble résidentiel diversifié, Lorraine se caractérise par une vocation essentiellement résidentielle. L’économie du territoire de la MRC est marquée par une effervescence soutenue au chapitre des investissements dans tous les secteurs, et plus particulièrement dans celui de la construction.

Initiateurs et porteurs de la démarche Retour au haut de page

En 2006, le gouvernement du Québec adoptait la Loi sur le développement durable. Bien que cette dernière s’applique dans un premier temps aux ministères et aux autres organismes de l’Administration publique, la MRC de Thérèse-De Blainville a convenu de répondre avec empressement. En 2007, le Conseil de la MRC a donc adopté une politique de développement durable structurée selon les 16 principes de l’article 6 de la Loi. Cette politique présente un large éventail de suggestions que chacune des villes a et pourra examiner et intégrer, à son propre rythme, à sa planification municipale.

C’est pourquoi, les porteurs de la démarche territoriale de développement durable sont les élus de chacune des Villes. Les projets sélectionnés par ces derniers sont financés à même leurs budgets. L’élaboration de la politique régionale a été financée grâce à la la Société de développement économique Thérèse-De Blainville (CLD).

Élément déclencheur et motivations de la démarche Retour au haut de page

"Considérant la pertinence d'adopter une politique de développement durable, les villes de la MRC Thérèse-De Blainville ont convenu de répondre avec empressement à l'invitation gouvernementale. La MRC souhaite ainsi assumer pleinement son rôle de leadership en matière de développement durable." (extrait de la "Politique de développement durable", MRC de Thérèse-de Blainville, p.12)

Bien que l’invitation gouvernementale québécoise à participer à l’essor de développement durable ait été l’événement déclencheur de l’adoption de la politique par la MRC de Thérèse-De Blainville, c’est le contexte de la MRC qui a convaincu les élus de son importance.

Depuis longtemps, les 7 villes de la MRC sont confrontées aux délicats arbitrages qu’impose l’harmonisation du développement avec l’environnement naturel. En effet, la région des Basses-Laurentides est dotée d’un environnement naturel généreux, dont l’attrait et la proximité du bassin montréalais stimulent le développement urbain. Afin de permettre une qualité de vie aux citoyens de la MRC à long terme, les mesures et les interventions, susceptibles de mieux harmoniser les activités humaines avec la protection environnementale, se sont révélées essentielles pour les élus. À titre d’exemple, mentionnons le développement de nouveaux modes de transport collectif comme le covoiturage et le meilleur contrôle du respect des règlements sur les pesticides.

Objectifs de la démarche Retour au haut de page

Le principal objectif de la démarche est de supporter les Villes de la MRC dans leurs efforts pour offrir aux citoyens une meilleure qualité de vie tout en assurant la pérennité des milieux naturels et habités. Les suggestions identifiées dans la politique concernent la planification urbaine, la réglementation, les interventions municipales en matière de valorisation environnementale ou de développement social, culturel et économique. En adoptant cette politique, la MRC souhaite assumer son rôle de leader en matière de DD.

Étapes de réalisation de la politique microrégionale de développement durable

De par la nature de la politique régionale, il n’existe pas actuellement de groupe de travail relié à son application. La réalisation de la politique est toutefois le résultat d’un effort conjoint entre les 7 villes et la MRC, à travers 5 étapes :

  • 1. Analyse du schéma d’aménagement et de développement de la MRC et des plan d’urbanisme des 7 villes par le consultant engagé à cette fin, afin de dresser le bilan des interventions en matière de développement durable (DD) qui ont été réalisées ou qui sont projetées par chacune des instances municipales, telle l’amélioration des parcs, des espaces verts et de conservation ainsi des sites d'intérêt écologique;
  • 2. Actualisation de l’information recueillie par les responsables municipaux de l’urbanisme, de l’aménagement et de l’environnement afin d’établir le diagnostic municipal des réussites et des erreurs en matière de DD pour chacune des villes;
  • 3. Harmonisation, regroupement, synthèse et structuration des éléments du bilan régional et des 7 bilans municipaux selon les 16 principes de la Loi sur le développement durable et les domaines d’intervention que ces principes sous-tendent;
  • 4. Réalisation d’une revue de littérature des meilleures expériences internationales en matière de DD afin d’inspirer et de documenter les orientations et les pistes d’intervention pertinentes pour la MRC;
  • 5. Formulation des orientations et des pistes d’intervention exprimant l’engagement des villes de la MRC en matière de DD et de permettre d’intégrer la MRC dans une éventuelle stratégie métropolitaine de DD.

Il revient toutefois aux Villes de choisir les interventions, les étapes et les échéanciers des projets ainsi que pour le niveau d’implication de la société civile dans leur mise en œuvre.

Plan d'action

En ce qui concerne le plan d’action, toutes les Municipalités de la MRC ont été invitées à élaborer leur propre plan d’action municipal, de type A21L, en s’inspirant de la politique régionale et en lui empruntant toutes les orientations et les pistes d’intervention qu’elles jugeront pertinentes, en considérant leurs caractéristiques et leurs enjeux spécifiques.

Suivi

Bien qu’il n’existe pas de comité de suivi, la politique souligne qu’à l’intérieur du plan d’action de chacune des municipalités, il serait utile de prévoir des activités d’évaluation et de monitoring, selon des critères et des indicateurs de suivi prédéterminés. Ceux-ci permettraient de vérifier la progression des activités, de conserver le cap vers les objectifs-cibles et, au besoin, de réorienter les activités en conséquence, soit d’évaluer globalement l’atteinte des résultats.

Afin de porter ses fruits, la politique régionale de développement durable doit nécessairement se transposer dans une série de plans d’action municipaux. Jusqu’à maintenant, la MRC de Thérèse-De Blainville n’a pas réalisé le bilan des actions qui ont été mises en place par chacune des Villes et inspirées par la politique régionale. Une éventuelle analyse des réalisations permettra d’identifier les principaux défis pour le maintien de la démarche dans l’avenir.

Comment citer ce texte ?

GUAY, P.-Y. (2007). « Une politique microrégionale intégrée de développement durable. Le cas de la MRC de Thérèse-de-Blainville ». Dans GAGNON, C. (Éd). Guide québécois pour des Agendas 21e siècle locaux, [En ligne] http://www.demarchesterritorialesdedeveloppementdurable.org/21724_fr.html

Pour aller plus loin...

Site Internet de la MRC de Thérèse-De Blainville, consulté le 18 juillet 2011.

Politique de développement durable

Loi sur le développement durable

16 principes de l’article 6 de la Loi

Consultez aussi les hyperliens dans le texte

Dernière modification: 12 septembre 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq × 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>