Sherbrooke

 

Christine Fliesen

Le plan d’action de développement durable de la Ville de Sherbrooke

Résumé
En janvier 2005, à la suite des consultations publiques organisées dans le cadre de sa planification stratégique 2007-2010, la Ville de Sherbrooke et neuf autres institutions sherbrookoises se sont engagées publiquement à respecter des principes communs de développement durable (DD). Cette démarche collective a donné lieu à l’adoption d’une politique de DD renfermant trois axes d’intervention. La mise en application de cette politique de DD s’est traduite par l’adoption, en 2008, du plan de développement durable 2008-2011.

Portrait de la Ville

La Ville de Sherbrooke est située dans les Cantons de l’Est et constitue à la fois la MRC de Sherbrooke depuis la Loi sur la fusion des villes en 2002. Sa population au 1er janvier 2011 était de 154 793 habitants. Son territoire couvre une superficie de 366,4 km2. On y dénombre 65 990 logements répartis dans six arrondissements :

  1. de Brompton;
  2. de Fleurimont;
  3. de Lennoxville;
  4. de Mont-Bellevue;
  5. de Jacques-Cartier;
  6. de Rock Forest, Saint-Élie et Deauville.

La Ville de Sherbrooke comporte plusieurs organisations chargées du développement socio-économique, telles que Sherbrooke Innopole, Commerce Sherbrooke et Destination Sherbrooke, ainsi que deux Chambres de commerce.

Présentation de la démarche menant au plan d’action de DD

Les initiateurs de la démarche

D'abord, des consultations publiques ont démontré, dans le processus de planification stratégique, que la protection de l’environnement faisait partie des préoccupations de la population sherbrookoise. Ainsi, en 2005, une Politique de développement durable (DD) a été adoptée par le conseil municipal. En voici les lignes directrices :

« Afin de donner vie à sa politique du développement durable, la Ville de Sherbrooke a choisi trois axes d’interventions :

  • adopter une gestion interne écologiquement responsable et durable;
  • favoriser la compréhension, l'engagement et la coopération envers le développement durable;
  • intégrer de façon transversale les concepts de développement durable dans ses politiques et stratégies visant la communauté. »

Cette politique a donné lieu à l’élaboration et à l’adoption, deux ans plus tard, du Plan d’action de DD 2008-2011 (PDD) de la Ville de Sherbrooke.

Les porteurs actuels de la démarche

Le comité de développement durable de la Ville de Sherbrooke de l’époque, composé d’élus, de membres citoyens et de fonctionnaires de la Ville, portait alors la démarche de DD. Le concept de DD étant « transversal », le comité a décidé de changer son nom pour Comité de l’environnement, qui a pour mandat de « Formuler des recommandations au conseil municipal concernant toute action ou position à prendre en matière d'environnement et de développement durable ». Plus spécifiquement, les thématiques abordées par les membres du comité de l'environnement sont les suivantes :

  • la gestion des matières résiduelles;
  • la préservation des aires d'intérêt écologique;
  • la qualité de l'eau des rivières Magog et Saint-François et de leurs tributaires;
  • la gestion des gaz à effet de serre (GES);
  • la sensibilisation, l'information et la consultation de la population et des entreprises;
  • le contrôle de l'utilisation des pesticides et des engrais;
  • le développement durable;
  • le Centre de mobilité durable de Sherbrooke (CMDS);
  • la Table des partenaires institutionnels en développement durable du territoire de Sherbrooke;
  • le comité de travail sur l'embellissement.

Le financement

La Ville de Sherbooke a financé les consultations, l’élaboration de la politique par un consultant et celle du PDD (axe 1) adopté en 2008. Par la suite, trois actions du PDD (sur 111) ont obtenu un financement (50 %) du Fond municipal vert (FMV) de la Fédération Canadienne des municipalités. Les autres actions ont été financées à même les budgets d’opération des divers services de la Ville concernés. Pour les futurs axes du PDD, la Ville prévoit refaire une demande au FMV.

Les objectifs de la démarche

La politique de DD vise la gestion interne de la Ville en matière d’environnement dans l’axe 1. Les deux autres axes touchent les autres aspects du DD et ouvrent la porte à la participation d’organismes sociaux et économiques. Le 2e axe débute en 2012 et le 3e débutera plus tard. La Ville de Sherbrooke doit donc planifier les plans d’actions répondant à ces axes; elle prévoit débuter ces plans après l’adoption du schéma d’aménagement, présenté à la population à l'automne 2012.

Structure de travail

Les partenaires

Initialement, il y a eu des consultations internes des différents services de la Ville. Le comité de DD a fait des recommandations au conseil municipal en vue d’adopter la politique de DD. De plus, la Ville a fait adopter les principes directeurs sur lesquels elle s’est basée pour élaborer sa politique auprès des membres de la Table des partenaires institutionnels en développement durable du territoire de Sherbrooke. Celle-ci regroupe les deux universités, le Cente hospitalier universitaire de Sherbooke (CHUS), le CSSS-IUGS, le CEGEP de Sherbrooke et le Collège régional de Champlain, la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) et la Société de transport de Sherbrooke (STS), en plus de la Ville, soit les grands employeurs de la région. Plusieurs des partenaires ont ainsi adopté une politique cohérente avec celle de la Ville, ce qui assure une cohésion et une synergie sur le territoire.

Le fonctionnement

Le comité de DD de l'époque se rencontrait une fois par mois et des rencontres avec les comités de travail (directeurs des services de la Ville) étaient réalisées au besoin. Puisque le DD se gère avec la participation de la Ville, celle-ci est soucieuse de représenter la volonté de sa population et du comité de DD.

Des comités de travail ont été formés au besoin. Ces comités étaient constitués des directeurs de services et du comité de DD. Ce dernier devait recommander au conseil municipal les orientations après analyse du dossier. Un consultant externe a été mandaté par le service de l’environnement de l’époque en tant que soutien accordé aux comités comme ressources humaines.

Il est à noter que puisque la Ville de Sherbrooke est également une MRC, elle a pu entretenir des relations étroites avec la collectivité territoriale régionale tout au long du processus.

Les étapes de la démarche

La politique de développement durable

En février 2005, le comité de DD a adopté une démarche pour doter la Ville de Sherbrooke d’une politique de développement durable. Celui-ci a alors proposé de créer un comité multidisciplinaire ayant comme mandat d’élaborer un projet de politique, comité qui a été créé en juin 2005. Deux mois plus tard, le comité du DD a bonifié et adopté le projet de politique de DD soumis par le comité multidisciplinaire. La politique de DD a ainsi été adoptée en septembre 2005 au conseil municipal. En voici les principes directeurs :

  • définir les principes et pratiques du DD pertinents aux institutions et les intégrer dans les processus de prise de décision;
  • agir de manière responsable et faire preuve d'initiative en la matière;
  • susciter la synergie et favoriser la mise en commun des approches et des connaissances;
  • associer les fournisseurs de biens et services à la réalisation des objectifs de DD;
  • associer les personnes et les communautés dans le développement et la mise en œuvre des politiques;
  • instaurer un processus d'amélioration continue des pratiques de DD visant à modifier les modes de consommation et de production;
  • mesurer les résultats et évaluer les progrès accomplis.

"Sherbrooke, une Ville qui, avec ses citoyennes et ses citoyens et les ressources de sa communauté, améliore continuellement son milieu de vie dans le respect de son environnement physique et social et de son patrimoine, tout en favorisant le développement d’une économie saine, dynamique et novatrice qui assure un avenir prometteur aux générations futures ainsi qu’une ouverture sur le monde." (extrait du résumé de la Politique de DD de la Ville de Sherbrooke, p.1)

 

Planification stratégique 2007-2010

En parallèle à l’élaboration de la politique de DD, une démarche avait été amorcée à la fin de l’année 2005 pour doter la Ville de Sherbrooke d’une planification stratégique. Le portrait du territoire de la MRC a été réalisé à l’interne lors de cette étape, avec l’assistance d’un consultant.

Le but de cette démarche était de bien identifier les secteurs d’activités dans lesquels la Ville devait consacrer ses efforts au cours des cinq années à venir. Pour ce faire, différents groupes focalisés, composés d’un total de 130 employés de tous les horizons, ont été mis sur pied afin d’identifier les préoccupations, les visions de développement et de recueillir les suggestions de ces mêmes employés. Des centaines d’idées ont ainsi été proposées.

Un sondage a ensuite été envoyé à l'ensemble du personnel municipal afin de valider et de bonifier les idées issues de ces groupes. Des consultations, notamment annoncées dans les journaux, ont aussi été organisées. Des mémoires ont été reçus de diverses organisations dont le pôle universitaire, assurant ainsi la légitimité et la validité de cette grande démarche collective et participative.

Le PDD

À partir des centaines d’actions proposées dans le cadre de la planification stratégique, une démarche a été amorcée en 2006 pour doter la politique de DD d’un plan d’action. Un groupe de travail a alors été créé pour élaborer un projet de plan d’action à partir des actions disponibles.

Ce projet de plan a ensuite été bonifié par de nombreux intervenants, notamment le comité de DD, dans le cadre d’ateliers de travail. Le plan a ensuite été validé par le comité des directeurs, un comité formé par des représentants de toutes les directions de l’administration municipale.

Finalement, après une révision des élus municipaux, le projet de PDD a été adopté officiellement par le conseil municipal le 7 avril 2008, ce qui a permis de mettre à exécution l’axe 1 de la politique de DD, soit « adopter une gestion interne écologiquement responsable et durable ».

Évaluation et suivi

La nouvelle Division de l’environnement, créée en 2008, a assuré le suivi de l’axe 1 en vérifiant les réalisations effectuées à l’interne. Certaines actions ont évolué et certaines orientations ont un peu changé. C’est à la suite de rencontres avec les responsables des actions, soit les chefs de division des services concernés de la Ville, que la Division de l’environnement a réalisé un bilan qui a été présenté au comité de l’environnement et adopté par le conseil municipal.

L’axe 2, intitulé Favoriser la compréhension, l'engagement et la coopération envers le DD, et l’axe 3, Intégrer de façon transversale les concepts de DD dans ses politiques et stratégies visant la communauté, seront développés simultanément à la suite de l’adoption du schéma d’aménagement à l'automne 2012.

Réalisations

Le bilan de l’Axe 1 rend compte des actions mises en place de 2008 à 2010. Il concerne principalement les domaines d’intervention suivants :

  • la qualité des cours d'eau;
  • l’usage des pesticides;
  • les installations septiques;
  • l’eau potable;
  • l’air;
  • les milieux naturels et les espaces verts;
  • la saine gestion des sols;
  • les matières résiduelles;
  • la sensibilisation et l’information.

Résultats

Puisque la démarche n’est pas encore complétée, les bénéfices concrets pour la communauté sont à venir. Cela dit, les partenariats créés par la mise en place du PDD permettent à la Ville de tisser des liens qui s'avèrent nécessaires au DD du territoire.

Difficultés rencontrées

Parmi les difficultés rencontrées, la quantité de projets prioritaires qui doivent être menés de front en même temps constitue une difficulté majeure. La mise en place de partenariats soutenus s’avèrent néanmoins une piste de solution viable pour pallier cette difficulté. À cet effet, l’inclusion des organismes et des parties prenantes est d’ailleurs apparue comme étant nécessaire afin de réaliser certains projets. Un bon exemple est le Plan directeur de l’eau de la rivière Magog pour lequel la Ville de Sherbrooke et ses partenaires a reçu un prix d’excellence en environnement. Un plan directeur de l’eau est un outil de planification visant à déterminer et à classer par ordre de priorité les interventions à réaliser dans un bassin versant afin d’atteindre les objectifs fixés de manière concertée par l’ensemble des acteurs de l’eau. Le plan d’action comprend 68 actions, lesquelles seront mises en œuvre par une quarantaine d’acteurs. Plusieurs actions sont déjà entreprises par la Ville de Sherbrooke.

Également, depuis 2010, la Ville s‘est engagée dans une démarche de ville équitable et a été récompensée, en compagnie de 16 organisations, pour sa démarche en 2011. Sherbrooke est la deuxième ville en importance au pays après Vancouver à obtenir cette certification TransFair Canada. En devenant une ville équitable, Sherbrooke confirme l’engagement de sa communauté à soutenir les principes du commerce équitable.

Comment citer ce texte ?FLIESEN, C. (2012). « Le plan d’action de développement durable de la Ville de Sherbrooke ». Dans GAGNON, C. (Éd). Guide québécois pour des Agendas 21e siècle locaux, [En ligne] http://soluss.uqac.ca/AL21/21769_fr.html (page consultée le jour mois année).

Sites Internet

Ville de Sherbrooke

Table des partenaires institutionnels en développement durable du territoire de Sherbrooke;
Conseil de gouvernance de l'eau des bassins versants de la rivière Saint-François.

Dernière modification: 17 février 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


cinq × = 45

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>