Saint-Pierre-les-Becquets

 

Carolyne Aubin

Saint-Pierre-les-Becquets (Québec) en mode développement durable

Résumé

En janvier 2014, la Municipalité de Saint-Pierre-les-Becquets a interpellé la SADC de Nicolet-Bécancour afin d’obtenir un soutien pour son développement. Cette dernière a souhaité réaliser un exercice de vision de développement avec les citoyens. Ainsi, au début de l’année 2014, le conseil municipal donnait le mandat à la SADC de mettre en œuvre une démarche de développement local, visant l’implication citoyenne et la réalisation d’un plan de développement durable. La démarche est un processus participatif de planification et d'intervention visant à concrétiser une vision commune à long terme de l’ensemble des activités de développement économique, social et environnemental de la collectivité. Par ce processus, la Municipalité souhaite planifier son développement, sur un horizon de 5 ans, eu égard aux enjeux actuels et futurs et selon les priorités identifiées par les citoyens.

Localisation de Saint-Pierre-les-Becquets

2014-02-14-02-11-18-bienvenue St-Pierre-les-Becquets

© TC Media

La municipalité de Saint-Pierre-les-Becquets est située dans la MRC de Bécancour, dans la région administrative du Centre-du-Québec. La municipalité est caractérisée par la présence du fleuve Saint-Laurent. Situé en assise aux abords d’une falaise, le site de l’église et du presbytère offre une vue imprenable sur le majestueux fleuve. Étant également situé en plein cœur des basses-terres du Saint-Laurent, le territoire offre des terres riches où l’agriculture est encore bien présente. On y retrouve aussi deux nouveaux producteurs agroalimentaires, qui développent l’industrie agro-touristique de la région.

Portrait social et économique

Saint-Pierre-les-Becquets est la 2e municipalité ayant la plus importante population de la MRC de Bécancour, après Ville de Bécancour. Malgré la proximité de cette Ville, depuis 1991, la population a diminué de 9% atteignant ainsi 1 223 habitants en 2011. Par contre, depuis 2006, la population âgée entre 15 et 34 ans et le nombre de famille sont stables. La population demeure toutefois vieillissante : 39% de la population est âgée entre 45 et 64 ans.

Quant aux données économiques, elles dressent le portrait d’une collectivité en bonne santé économique comparativement à l’ensemble de la MRC de Bécancour. Les types de professions sont très diversifiés, le taux de chômage est au même niveau que la moyenne québécoise et les revenus individuels augmentent. Cependant, le niveau de scolarité semble cacher une disparité puisqu’il y a plus de personnes n’ayant pas de diplôme d’études secondaires comparativement à l’ensemble de la MRC. Paradoxalement,  il y a plus d’universitaires à Saint-Pierre-les-Becquets qu’ailleurs dans la MRC.

Les enjeux

De nombreux enjeux attendent les citoyens de la municipalité. En plus de l’enjeu démographique, le maintien et l’utilisation des infrastructures de loisirs et de sports qu’il faut entretenir et rentabiliser, la mise en valeur du patrimoine bâti, la protection de l’eau et des paysages et le maintien des commerces et services de proximité font partie des enjeux.

Malgré la situation géographique favorable de la municipalité, le tourisme y est peu développé, à l’image de toutes les municipalités qui longent le Saint-Laurent du Centre-du-Québec. Cela s’explique notamment par le peu d’investissements consentis en tourisme ainsi que par une population plus petite qui s’étale le long de la route 132.  Cette route est maintenant devenue la Route des navigateurs, ce qui permet la promotion de la route et de ses attraits au plan international. La Route verte (cyclable) fait également partie des bons coups en matière touristique, par contre, cette dernière n’est pas complétée. Saint-Pierre-les-Becquets bénéficie donc de structures touristiques régionales et de sites naturels d’une grande beauté, mais la vocation touristique locale est encore à définir et à développer.

Voici quelques bons attraits touristiques dans la MRC de Bécancour :RouteClocher

  • La Route des Clochers, six églises dans la MRC de Bécancour
  • Le Marché public de Deschaillons, Deschaillons
  • Bleuets et Compagnies, Saint-Pierre-les-Becquets
  • Visite de vignobles, Sainte-Angèle-de-Laval

Une forte majorité de la population habite dans son noyau urbain qui est entouré par des terres à vocation agricole. Sur une superficie totale de 48,16 km2, son périmètre urbain ne représente que 2,6% de la superficie. Les enjeux de développement résidentiel et industriel sont donc très importants. De plus, l’accessibilité aux terres demeures très onéreuse pour une famille qui voudrait quitter la ville pour acheter une petite « fermette » dans un cadre enchanteur, par exemple.

La municipalité a, sur son territoire, plusieurs éléments bâtis et visuels d’intérêt patrimonial et historique. L’église, le presbytère et plusieurs demeurent sur la rue principale recèlent un potentiel important. La protection et la mise en valeur du cadre bâti sont tributaires de la réglementation municipale et de son application, mais sans la présence de leviers et d’incitatifs économiques à la rénovation résidentielle, et comme la population est vieillissante, Saint-Pierre-les-Becquets voit son patrimoine se dégrader lentement. Le site de l’église et du presbytère, qui donne une vue imprenable sur le fleuve St-Laurent, est également un enjeu de taille, puisque d’ici quelques années, le presbytère sera non-habité. Ce site fait d’ailleurs partie des grands projets mobilisateurs nommés par la communauté au cours de l’exercice de vision!

Les paysages de Saint-Pierre-les-Becquets sont recherchés tant par la population résidente, parce qu’ils contribuent à la qualité de vie, que par les touristes qui sillonnent la route 132 à la recherche de nature et de grands espaces. La mise en valeur des paysages devient ainsi un avantage pour le développement territorial durable, mais ce processus doit également tenir compte de leur protection. Il n’existe pas de réglementation municipale qui protège les paysages de Saint-Pierre-les-Becquets.

Les enjeux environnementaux

Les enjeux environnementaux sont bien présents sur le territoire, puisque aucune parc_fluvial_becquetsinfrastructure pour la gestion des eaux usées n’est présente sur celui-ci. La municipalité est présentement en plein processus de planification avec le gouvernement pour l’assainissement des eaux usées. Au cours des dernières années, la municipalité a été mise sur la sellette concernant l’exploration du gaz de schiste sur son territoire. Cet épisode, qui n’est d’ailleurs pas encore terminé, a créé un tollé auprès de la population qui souhaite voir ses ressources naturelles protégées. De plus, cet enjeu environnemental et économique a divisé la communauté.

En ce qui a trait à l’économie, Saint-Pierre-les-Becquets, elle est principalement soutenue par l’industrie agricole, qui jouit de riches terres exploitées par une vingtaine de fermes agricoles et laitières, dont quelques fermes d’élevage et une bleuetière. Malgré cela, les types d’emplois et professions des Becquetois sont très diversifiés. Cela s’explique, d’une part, par la présence de commerces et services locaux d’importance, tels que les deux écoles, la caisse et le centre d’hébergement et, d’autre part, par le fait que les citoyens travaillent également dans les municipalités environnantes. À ce titre, la proximité du Parc industriel et portuaire de Bécancour est sans contredit un avantage pour l’emploi. La diversité commerciale de Saint-Pierre-les-Becquets offre les principaux commerces et services de proximité comme la caisse, l’épicerie, des garages, un restaurant, une garderie ainsi qu’une entreprise de fabrication. Le maintien des commerces de proximité est un enjeu important pour les communautés rurales. Les consommateurs sont très mobiles et recherchent les bas prix, la qualité et la diversité dans un seul lieu. Cette réalité demande une adaptation importante de la part des commerçants. Tout le défi de l’achat local est alors remis en cause. Jusqu’à quel point les citoyens sont-ils prêts à consommer sur place pour encourager le commerçant du coin?

Finalement, plusieurs organismes et bénévoles sont présents et s’impliquent à Saint-Pierre-les-Becquets; le sentiment de fierté et d’appartenance est toujours à développer et à renforcer, surtout chez les plus jeunes.

La démarche de développement local : axée sur le développement durable

  1. Formation d’un comité de développement local;
  2. Caractérisation des parties prenantes;
  3. Portrait et diagnostic de la municipalité;
  4. La vision stratégique et la consultation citoyenne;
  5. Rédaction du plan de développement durable;
  6. Adoption du plan de développement durable par la municipalité;
  7. Présentation du plan à la population;
  8. Mise en œuvre;
  9. Suivi et évaluation.

Un nouveau comité de développement local

Comme la démarche de développement est basée sur l’implication citoyenne, un comité de développement local a été formé en mars 2014. Ce dernier compte des citoyens provenant de tous les secteurs d’activités : entreprise, famille, culture, aîné et deux élus. Les membres du comité ont été « recrutés » lors d’une présentation de la démarche auprès des citoyens au tout début de l’année 2014. En dix mois, le comité s’est réuni dix fois, en plus de la consultation citoyenne et de la présentation du plan de développement durable à la population en janvier 2015.

Avec le soutien de la SADC de Nicolet-Bécancour, qui offre gratuitement le service d’accompagnement en développement local, le comité a le rôle de coordonner la démarche de consultation et la mise en œuvre du Plan de développement durable (concertation des partenaires, implication des citoyens). Le comité veille à la réalisation des projets en collaboration avec le conseil municipal.

L’Office de tourisme de Bécancour ainsi que la MRC de Bécancour ont également été intégrés au comité afin de rendre disponibles des ressources.

Un diagnostic, une consultation publique et une vision de développement

Le comité a d’abord travaillé à réaliser un diagnostic territorial afin de faire ressortir les forces, les faiblesses, les opportunités et les risques futurs associés aux enjeux. Pour savoir où l’on va, il faut bien cerner les forces et faiblesses.

Puis, en septembre 2014, une consultation publique a été organisée afin de recueillir le maximum d’informations en vue d’élaborer le plan de développement. Près d’une centaine de citoyens ont participé à la consultation. Ils étaient invités à s’exprimer sur les thèmes relatifs au développement social, au développement économique et à l’environnement naturel et bâti, tout en tenant compte des différents enjeux de la municipalité comme le  patrimoine, le fleuve et les paysages, les infrastructures publiques, les activités et lieux de rassemblement, les commerces et services et l’emploi, et ce sur la base du diagnostic réalisé.

En novembre 2014, le comité de développement local présentait le Plan de développement durable au conseil municipal pour adoption finale.

En début d’année 2015, le comité de développement local et la municipalité présentaient le Plan de développement durable à la population. Près de 80 personnes étaient présentes. Une conférence de presse a précédé la soirée de présentation.

Le Plan de développement durable de Saint-Pierre-les-Becquets

Vision :

Rendre Saint-Pierre-les-Becquets attrayant par la mise en valeur de son patrimoine bâti, son caractère rural et fluvial et par le développement de son potentiel agro-touristique.

Le territoire sera aménagé et développé de façon durable et intégrée tout en valorisant ses milieux naturel.

Les orientations

Environnement, parc et patrimoine :

  • Préservation et mise en valeur du patrimoine bâti et naturel;
  • Mise en valeur du fleuve - espaces verts à caractère récréatifs.

Services à la population :

  • Maintien des infrastructures, services publics et commerces de proximité.

Économie et emploi :

  • Maintien et développement des entreprises;
  • Faciliter l’accès aux terres afin de favoriser l’horticulture (faire l’inventaire des terres et en faire la promotion).

Aménagement du territoire et urbanisme :

  • Baisse démographique et maintien des services : développement résidentiel;
  • Gestion environnementale : protection de l’eau par le traitement des eaux usées, réduction des nuisances sonores.

Parmi les enjeux de développement, le plan met l’accent sur la préservation et la mise en valeur du patrimoine bâti, l’accentuation du caractère fluvial de la personnalité du village, la réalisation d’activités de promotion pour le maintien des infrastructures et des services publics ainsi que sur la mise en place d’initiatives supportant le volet agro-alimentaire et favorisant l’arrivée de nouvelles familles. Le comité collaborera également aux efforts de la municipalité pour mener à terme le dossier du traitement des eaux usées dans le cœur villageois et proposera également des initiatives visant à atténuer la pollution sonore le long de la route 132.

La mise en œuvre du Plan de développement durable

La mise en œuvre du Plan de développement durable s’effectue depuis le début de l’année 2015. Les actions et les responsables sont à définir, mais on sait d’ores et déjà que deux sous-comités de travail seront formés. De plus, le comité travaillera en collaboration avec le comité Politique familiale et des aînés, qui existe déjà, afin de maximiser les interventions et ressources.

Également, la municipalité a embauché un chargé de projet qui appuiera le comité de développement local dans ses actions.

L’évaluation des actions et de l’avancement des projets aura lieu chaque année. Le comité fera un retour et procédera à des ajustements s’il y a lieu.

Bénéfices et embûches

Les bénéfices de cette démarche sont avant tout sociaux. L’importance d’asseoir ensemble les acteurs et leaders positifs de la communauté est primordiale, puisqu’il s’agit de l’avenir de leur milieu de vie. À l’avenir, les bénéfices de cette démarche de planification devraient toucher toutes les sphères du développement durable, soit social, économique, environnemental et organisationnel. Chacun pourra y développer son rôle de citoyen informé, investi et impliqué pour l’avenir de la communauté.

Au cours de la démarche, deux comités travaillaient en même temps à planifier le développement. Le comité de développement local travaillait sur une démarche de développement plus global, alors que le comité Politique familiale et des aînés élaboraient son plan d’action spécifique. La SADC a alors proposé aux deux comités de se rencontrer et de voir à intégrer les actions de la Politique familiale et des aînés à l’intérieur du Plan de développement durable. Les membres des comités ont échangé ensemble sur l’importance de travailler en concertation. Comme les bénévoles sont plutôt rares, il est nécessaire de travailler ensemble et de bien coordonner les actions. La présentation à la population du Plan de développement durable intégrait également la présentation des actions « familles et aînés » et tout le monde semblait satisfait.

Il est essentiel que les membres du comité de développement local soient positifs, usent de leaders, développent des idées constructives et qu’ils soient fiers de leur communauté. L’appui politique doit être sans faille et le conseil municipal doit apprendre à laisser « une certaine latitude» au comité de développement local. Le comité doit s’approprier la démarche et prendre en main la mise en œuvre du plan de développement. Des actions à court terme doivent être prévues et réalisées afin de donner rapidement un signal positif. La nomination d’un porte-parole ou d’un président est un avantage et rend le statut du comité plus officiel. Finalement, le comité doit aller chercher d’autres citoyens pour la réalisation des actions et projets afin de favoriser l’implication et la mobilisation.

Les défis sont de maintenir la mobilisation du comité dans le temps, à travers le calendrier municipal et avec les ressources disponibles. Il ne faudrait jamais perdre de vue la vision, faire une évaluation chaque année de l’avancement du plan et revenir en consultation auprès de la population afin de reconfirmer la vision et les projets.

Comment citer ce texte ?

AUBIN, C. (2015). « Saint-Pierre-les-Becquets en mode développement durable ». Dans GAGNON, C. (Éd). Guide québécois pour des Agendas 21e siècle locaux : applications territoriales de développement durable viable, [En ligne] http://www.demarchesterritorialesdedeveloppementdurable.org/saint-pierre-les-becquets/ (page consultée le jour mois année).

Pour aller plus loin...

Beaucoup de pain sur la planche (article)

Mise en valeur d'un milieu de vie (article)

Rapport de consultation

Portrait et diagnostic de St-Pierre-les-Becquets

Plan de développement durable

Dernière modification: 12 mars 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois × 9 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>